Wednesday, December 18, 2013

(Fr - 18/12/2013 - Actu) Crash évité de justesse à l'aéroport Ben Gurion en Novembre


Deux appareils, l'un de la compagnie Air France et l'autre de la compagnie russe Aeroflot, ont tous deux violé des instructions et règlementations de vol et seraient à l'origine de l'incident du 4 novembre à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv et qui aurait pu conduire à un crash, selon un rapport du ministère des Transports israélien cité par le quotidien Haaretz.

Contrairement aux instructions du contrôleur aérien de l'aéroport, les deux avions se sont introduits sur une piste de vol réservée à un avion-charter de la compagnie israélienne Arkia devant atterrir au même moment. Préalablement à l'atterrissage de l'avion Arkia, le contrôleur aérien remarqua, que les deux autres appareils s'introduisaient sur la piste aérienne alors que ceux-ci avaient été requis d'attendre la fin de la manœuvre d'atterrissage avant de s'y introduire. Le contrôleur a donc immédiatement commandé à l'avion Arkia d'abandonner la procédure d'atterrissage et de survoler la piste.

L'avion d'Aeroflot a ensuite été autorisé à décoller, quand au même moment un avion d'El Al à l'approche était programmé à l'atterrissage. Lui aussi a été requis de survoler la piste en attendant la fin de la manœuvre.

Selon le rapport du ministère, la responsabilité de l'incident a été portée sur les équipages des compagnies Air Franc et Aeroflot qui ont commis "des violations sérieuses des instructions et de la règlementation", provenant apparemment d'une erreur de compréhension des instructions du contrôleur aérien, explique le rapport.
Lien