Sunday, March 16, 2014

(Fr - 16 Mar 2014 - Actu) Obama a bloqué la vente d’hélicoptères de combat Boeing à Israël

 
L’histoire est un éternel recommencement. C’est parce que De Gaulle a bloqué les livraisons de pièces détachées et d’armement à Israël en juin 1967 (même si l’embargo n’a pas été totalement appliqué) que l’Etat hébreu s’est souvenu des enseignements de l’histoire humaine : un juif ne peut compter que sur lui-même pour survivre, et a développé sa propre technologie militaire. L’excellence de l’esprit juif et la liberté d’entreprendre ont fait le reste, et Israël est devenu un des principaux exportateurs mondial d’armement.
L’administration Obama a doublement bloqué Israël : elle a interdit la vente par Boeing d’hélicoptères à l’armée israélienne, et a bloqué les efforts d’Israël de moderniser sa flotte d’hélicoptères Apache.
En réponse, et malgré l’opposition d’Obama, Israël s’est débrouillé pour faire seul une mise à niveau de sa flotte d’hélicoptères d’attaque, et a modernisé ses Apache AH-64D Longbow – qui sont utilisés lors des attaques à Gaza – en les équipant de deux systèmes électroniques de combat développés en Israël.
Les deux nouveaux systèmes ont été évoqués dans la revue de l’IAF, et les palpeurs ont été testés début 2014 et seront installés sur les Apache dans le courant de l’année faisant passer les AH-64A à une configuration « D ». La revue a détaillé les nouvelles capacité avioniques, les nouveaux systèmes de munitions pour la guerre électronique, ainsi que les missiles AGM-114 Hellfire produits aux Etats Unis par Lockheed Martin.
“Les Apache ainsi améliorés pourront également transporter plusieurs nouveaux missiles israéliens » a déclaré une source, qui a précisé que la modernisation a été développée à la base aérienne de Ramon, et consistait également à assurer l’interdépendance entre les Apache, les avions et les équipements terrestres en matière de communication, de cartes digitales et avec les tank de combat Merkava Mk-4.