Tuesday, August 13, 2013

(Fr) Un drone abat à la frontière de Gaza côté égyptien 4 terroristes sur le point de monter une opération contre Eilat


L’Égypte nie toute incursion d’un drone israélien. Les proches des terroristes abattus certifient qu’il s’agit d’un avion sans pilote israélien, sans cependant apporter de preuve. Israël n’a rien dit mais des journalistes anglo-saxons prétendent avoir eu confirmation de militaires israéliens sous anonymat (ce qui n’a aucune valeur).

 Le raid a eu lieu à la frontière entre Gaza et l’Egypte, côté égyptien. au sud-ouest de l’agglomération de Rafah. Les lance roquettes en possession des terroristes ont une portée de 70 km. L’aéroport d’Eilat était visé selon certaines sources, qui oublient de préciser qu’Eilat est à environ 200 km de là. Les terroristes auraient donc pu être suivis et neutralisés plus loin dans le désert avec une absolue discrétion. Cela n’a pas été le cas, l’opération a en effet été menée de la manière la plus spectaculaire pour attirer l’attention de la communauté internationale et contraindre davantage l’Égypte (soutenue par Israel dans son lobbying aux USA).

De facto les médias internationaux ne parlent que du raid. L’attention de l’opinion américaine est ainsi attirée sur le problème du Sinaï à un moment crucial. Et surtout, l’opération renforce la fameuse "deterrence" la dissuasion à l’israélienne, combinaison de silences sibyllins et d’actes hors du commun.

Le drone qui volait silencieusement à haute altitude n’a probablement pas été vu. Deux missiles auraient été tirés. Le type de munition n’a été précisé par aucune source, encore moins le modèle de drone …Certains médias ont publié à tout hasard la photo d’un appareil d’IAI d’autres celle d’un aéronef d’Elbit. L’une des deux options est peut-être la bonne.
Lien