Friday, January 24, 2014

(Fr - 24 Jan 2014 - Actu) Un pilote israélien à la télé libanaise


Une équipe de télévision libanaise a eu un rare accès à une base de l'armée de l'air israélienne afin de faire passer le message qu'Israël suit de près le Hezbollah pour empêcher que la Syrie lui transfert des armes de pointe.

Dans un reportage diffusé mercredi, un journaliste de la chaîne libanaise LBC s'est entretenu avec le capitaine et commandant d'escadron de la base aérienne Ramat David Avihai Aderi, qui est directeur des médias arabes au bureau des relations publiques de l'armée israélienne. M. Aderi a affirmé que les transferts d'armes pourraient mener Israël à lancer des attaques contre le sud Liban.

"L'armée israélienne sait que la livraison de ces armes stratégiques au Hezbollah à l’intérieur du Liban va entraîner la prochaine guerre », a déclaré le commandant d'escadron.

"Nous suivons de près les missions de contrebande d'armes de la Syrie vers le Liban, afin de les empêcher d'atteindre le Hezbollah", a déclaré l'officier de l'armée de l'air supérieur dont l'identité était dissimulée derrière la visière de son casque. "Le Hezbollah a commencé à recevoir des armes de type supérieur à celles des pays voisins et nous devons être prêts à répondre à un tel défi."



"Le Hezbollah a transformé 200 villages du sud Liban en caches à munitions, afin de les utiliser pour menacer le front intérieur israélien. L'armée israélienne ne peut pas laisser le Hezbollah nuire aux Israéliens si facilement», a déclaré M. Aderi, laissant entendre que l'armée connaissait l'emplacement des caches et serait susceptible de les bombarder si la guerre éclatait.

Israël a longtemps accusé le Hezbollah et d'autres organisations terroristes d'utiliser des civils comme boucliers humains, en tirant des roquettes à partir de zones peuplées. Israël n'a pas hésité à bombarder ces cibles dans le passé, malgré les condamnations internationales, faisant valoir qu'elles étaient des cibles militaires légitimes.

À au moins trois reprises plus tôt cette année, Israël aurait attaqué des convois et des caches d'armes en Syrie afin de les empêcher d'atteindre le Hezbollah au Liban.

Bien qu'Israël n'ait jamais confirmé les rapports, les responsables américains ont peut leur part confirmé.
Lien